Finance

La prévention des risques par Fabienne Riou

20 avril 2021

Vous avez besoin d’un regard extérieur car vous avez des doutes sur l’avenir de votre société et sa pérennité, face aux difficultés ou problématiques rencontrées ? La prévention aux risques : un excellent remède ….

Tout chef d’entreprise doit être parfaitement informé de la boîte à outils « Mesures de Prévention » ; elles sont facultatives, mais vitales pour la survie de l’entreprise.

 

Une prise de conscience tout au long de la vie de l’entreprise que chaque dirigeant doit mesurer et intégrer dans sa gestion quotidienne.

 

Quelles sont ces mesures de prévention, amiables et confidentielles dont vous pouvez avoir recours :

  • Le Mandat ad hoc, pour sortir d’une situation de tension de trésorerie, litigieuse ou conflictuelle

  • La Conciliation, technique consensuelle et efficace de prévention et d’anticipation des risques de défaillance de l’entreprise

 

Pourquoi il est important d’y avoir recours ?

 

  • des procédures adaptées dès les premières difficultés économiques et/ou financières avérées ou pour anticiper des difficultés à venir à court ou moyen terme.
  • mise en place rapide de solutions adaptées aux difficultés ponctuelles, pour assurer la pérennité de l’exploitation.
  • des process bien encadrés.
  • pour éviter que la situation de l’entreprise ne soit inéluctablement compromise, porte ouverte à la Sauvegarde, au Redressement ou malheureusement à la Liquidation Judiciaire.
  • pour être « épaulé » par un expert du traitement des entreprises en difficultés.

 

Dans quelles situations les usiter ?

 

  • avant que le niveau de trésorerie de l’entreprise ne compromette toute solution
  • lorsque les difficultés financières ont pour origine plusieurs facteurs : retard dans les règlements des fournisseurs, échéances d’emprunts rejetées ou chèques impayés par la banque, suppression ou menace de suppression des concours bancaires, non règlement des charges sociales et fiscales aux échéances, assignation en paiement par un ou des fournisseurs ou le bailleur, redressement fiscal…
  • lorsque les causes inhérentes aux difficultés avérées ou prévisibles sont identifiées ou identifiables, entre autres :
    • diminution du carnet de commandes entrainant une baisse du chiffre d’affaires, du prix de vente face à la concurrence du marché et de la marge
    • forte hausse du poste salaires / charges et loyer trop élevé
    • impayé d’un ou plusieurs clients importants, voire même en redressement ou liquidation judiciaire
    • dépassement récurrent de l’autorisation de découvert
    • échéances financières trop importantes eu égard à l’activité et/ou à la baisse du volume du chiffre d’affaires
    • investissements trop importants ou mal financés – emprunts insuffisants ou durée d’emprunts trop courte –
    • besoin en Fond Roulement insuffisant ou inexistant
    • démission d’éléments importants ou « homme clé », turn over du personnel trop élevé
    • mouvements sociaux qui entraine une sous activité pendant plusieurs mois
  • lorsque des conflits de gérance ou d’associés sont inextricables

 

Les objectifs

 

  • se faire accompagner dans cette phase de difficultés ponctuelles par une professionnelle avisée agissant en toute neutralité et indépendance pour la mise en place de solutions adaptées in fine, et ainsi rompre son isolement de chef d’entreprise
  • trouver et mettre en place des accords entre l’entreprise, ses créanciers, ses partenaires, ses acteurs internes pour lui permettre de retrouver sérénité dans son activité et assurer sa pérennité
  • retrouver un souffle d’air en trésorerie pour permettre de dépasser ce cap difficile
  • éviter la cessation de paiement et/ou de faire cesser une cessation de paiement très récente (dans tous les cas, en deçà de 45 jours)

Le Mandat ad hoc et la Conciliation : des procédures, certes … mais conçues pour respecter les chefs d’entreprise :

 

  • C’est à vous qu’il appartient d’en faire la demande
  • Ce sont des démarches confidentielles
  • Mesures de prévention facultatives mais vitales pour la survie de l’entreprise
  • Personne ne prend le contrôle de votre entreprise
  • Vous choisissez votre Mandataire ad hoc ou Conciliateur
  • Vous êtes sous la protection du Président du Tribunal
  • C’est vous qui déterminez le cadre d’intervention de ce professionnel
  • Permettent d’obtenir des échéanciers de règlement et des accords beaucoup plus avantageux que dans des négociations en direct avec l’ensemble de vos partenaires

 

Conseil R s’inscrit dans cette démarche auprès des chefs d’entreprise depuis 2010, en les accompagnant à trouver des solutions adaptées et pérennes en cas d’impasse juridique, économique ou financière.

Son expertise technique, ses compétences, son savoir-faire, son réseau de partenaires bancaires favorisant les discussions et négociations, ses relations privilégiées avec les organismes publics et les liens tissés avec chacun d’eux sont de puissants leviers dans la résolution des problématiques et difficultés par les entreprises.


« Vous permettre d’aborder sereinement l’avenir, de vous poser un temps pour vous recentrer sur votre cœur de métier et le développement de votre activité, tout en conservant votre outil de travail et les hommes qui l’accompagnent ».

 

Fabienne Riou, dirigeante Conseil R

fabienneriou@conseil.com

www.conseilr

 

Nos Autres
Paroles d'experts
Voir toutes les paroles d'experts