Économie

Face aux difficultés des PME, la CPME propose des solutions au gouvernement

03 septembre 2021

Réunions avec l’exécutif, remontées de terrain sur les aides à destination des TPE-PME, enquête sur les conséquences du pass sanitaire pour les chefs d’entreprise : la CPME est pleinement mobilisée pour porter la voix des PME.

Réunion à Bercy sur le « quoi qu’il en coûte » et les aides aux entreprises

Stéphanie Pauzat, vice-présidente de la CPME, a participé lundi 30 août à la réunion sur la mise en place du pass sanitaire et les évolutions des aides aux entreprises avec Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, Elisabeth Borne, ministre du Travail et Alain Griset, ministre délégué aux PME.

Elle a dressé l’état des lieux des difficultés auxquelles certains secteurs et territoires font face et a plaidé pour mettre en place un soutien individualisé et sur-mesure, notamment pour les secteurs les plus en difficulté.

Stéphanie Pauzat a aussi demandé à ce que les territoires d’outre-mer, encore fortement impactés par la crise sanitaire, continuent à bénéficier d’aides telles que le fonds de solidarité ou l’activité partielle. Cela pourrait être également le cas d’autres territoires, si des confinements devaient être remis en place.

A l’issue de cette réunion, Bruno Le Maire a présenté de nouvelles aides ciblées sur les secteurs les plus touchés par la crise : tourisme, restauration, cinémas…
La principale annonce concerne la disparition du fonds de solidarité à compter du 30 septembre, excepté pour l’outre-mer. Il sera remplacé par une aide pour la prise en charge des coûts fixes. D’autres plans spécifiques sont à venir et les ministres ont donné rendez-vous aux partenaires sociaux le 30 novembre pour réévaluer le dispositif d’aides.

L’enquête CPME sur le pass sanitaire

Anticipant la rentrée, la CPME a réalisé une enquête du 18 au 28 août auprès de 1.009 chefs d’entreprise. Les enseignements ? Les entrepreneurs font état de leurs difficultés suite à la mise en place du pass sanitaire :

  • 55 % des dirigeants concernés signalent une baisse d’activité
  • 63 % attestent d’un surcoût direct lié notamment aux contrôles et aux frais techniques

Malgré cela, les deux tiers des chefs d’entreprise disent ne pas attendre d’aide de l’Etat pour compenser les potentiels surcoûts (directs et indirects) liés aux contrôles.

Consultez les résultats de notre enquête


Prochaine étape, jeudi 2 septembre à 19h00, François Asselin et Eric Chevée rencontrent Jean Castex et Elisabeth Borne à Matignon au sujet de la rentrée sociale des entreprises. Situation sanitaire, pénuries de main-d’œuvre, chômeurs longue durée, jeunes « sans emploi, ni formation », réformes de l’assurance-chômage et des retraites devraient nourrir leurs échanges.

L’opportunité pour la CPME de proposer des solutions concrètes pour contrer les difficultés que rencontrent les PME, comme la réactivation de la suppression des charges patronales des heures supplémentaires.
Ce matin, François Asselin a expliqué les trois mesures qu’il proposera au Premier ministre, dans la matinale de BFM Business (aller à 1h53).

LIRE LE COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU 1ER SEPTEMBRE

Nos Autres
Actualités
Voir toutes nos actualités
 

Développement durable - RSE

Bilan en demi-teinte pour la COP 27

24 novembre 2022

La conférence des parties de Charm el-Cheikh (Egypte) s’est conclue le 20 novembre après 2 semaines d’échanges. Les pays développés, poussés... Voir l'article